Publications

La purge au Tabac

Une pratique de la médecine amazonienne au service de la psychanalyse

La psychanalyse, et d’une manière générale, toute la psychologie clinique repose sur la capacité du sujet à parler pour, au moyen de cette parole, investiguer ses symptômes, explorer son vécu et ses ressentis. Conceptualisation et symbolisation sont ainsi les clefs de voûte de la cure analytique. Un sujet incapable de verbalisation ou de jouer avec des concepts simples, comme le rapport de causalité entre une souffrance et une inhibition ou encore l’influence du passé sur le présent, aura les plus grandes difficultés à avancer sur le chemin du mieux être et de la guérison, au moyen de ces approches. Lire la suite…

Psychanalyse, champ somatique et médecine traditionnelle amazonienne (MTA)

A l’heure où toutes les thérapies en vogue revendiquent une approche holistique, la psychanalyse clame –avec raison- une certaine primauté dans ce domaine. Les pères de cette discipline ont observé les manifestations corporelles dans leur clinique et ont posé à plat les bases du concept psychosomatique. La psyché parle au travers du corps et les symptômes sont autant de messages plus ou moins codés cherchant à manifester un mal être ou a évacuer, autant que faire se peut, un problème. Tout thérapeute du corps un tant soit peu sérieux se penche vers la dimension psy (ou au moins sur l’état d’esprit du patient) dans son anamnèse, d’autant que le grand public, avide de théories faciles à employer s’est approprié de cette notion et attend souvent qu’on lui en parle. Lire la suite…

La dysphagie

Manger, boire, autrement dit déglutir, est une fonction vitale au même titre que respirer. Il nous est tous arrivé, un jour, d’avaler de travers, de faire une « fausse-route », d’« avaler par le trou du dimanche ». Lorsque cet accident de parcours reste isolé, il peut s’inscrire dans les anecdotes rigolotes à raconter entre amis. Il devient plus problématique voire vitale de traiter la chose lorsque la « fausse-route » devient fréquente voire chronique.

Lire la suite…

Le nez : Cet organe insoupçonné voire délaissé – état des lieux et perspectives thérapeutiques

Le nez est constitué d’une partie visible dont la fonction reste principalement du domaine de l’esthétisme et d’une partie invisible, du moins à l’oeil nu. Cette partie invisible, participe à la réception des stimuli du monde externe vers le monde interne à travers trois fonctions :

  • Conditionnement : l’air inspiré, destiné aux échanges respiratoires est filtré, humidifié et réchauffé.
  • Immunitaire : de nombreux « encombrants » indésirables doivent être éliminés (pollution, poussières, pollens, virus, bactéries, champignons…)
  • Odorat

Lire la suite…